LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

Accueil > Blog > Au quotidien > Prix Goldman 2016 pour Maxima Acuna

| Maxima Acuña reçoit le Prix Goldman d’Amérique Latine 2016 |

 

Prix Goldman Maxima Acuña

Je suis pauvre et analphabète, mais je sais que notre lagune et les montagnes sont notre trésor, et je lutterai pour que le projet Conga ne les détruise pas. Je défends la terre et de l’eau, car c’est la vie, je ne crains pas le pouvoir des entreprises, je ne vais pas abandonner. Ceci est pour tous les agriculteurs, pour tous ceux qui luttent à Cajamarca » Maxima Acuña, lors de son discours de remerciement

Le prix Goldman

Le prix Goldman, créé en 1990 par Richard Goldman et sa femme Rhoda, de riches philanthropes américains, honore annuellement les défenseurs de l’environnement à titre individuel et les récompense d’une somme de 175 000 $ afin de développer leurs actions de défense en faveur de l’environnement.
6 prix sont attribués en fonction des différentes zones géographiques : Afrique, Asie, Europe, Amérique du Nord, Amérique Centrale et du Sud et les îles Océaniques.

Maxima Acuña

La péruvienne originaire de Cajamarca ville du nord Pérou, mène un combat acharné depuis plus de 5 ans contre deux monstres de l’industrie minière : la multinationale Newmont et la compagnie minière Yanacocha.

En 2011, après plusieurs offres généreuses de la part de la société pour racheter ses terres, Maxima refusa dans son plus grand droit de céder son terrain. Dès lors s’en est suivi plusieurs menaces, agressions et violations de la part de tiers financés par l’entreprise mais également par les autorités locales de mèche avec la multinationale envers la famille Acuña, sa ferme mais également envers les personnes soutenant Maxima.

En 2012, Maxima et ses proches ont été violemment expulsés de leur propriété après l’ouverture d’un procès initié par Newmont. Suite au procès, Maxima fut poursuivie pour occupation illégale, condamnée à 3 ans de prison et à une amende de 2000 dollars.

En 2014, Maxima gagne le procès en appel notamment grâce au soutient des associations des Droit de l’Homme. Mais entre temps son combat aura coûté la vie à 5 de ses camarades péruviens, battus à mort par les autorités locales...

En 2015, malgré la victoire en justice de Maxima, l’entreprise Yanacocha reprend les menaces et agressions, détruit entièrement la ferme de l’agricultrice et barre également les routes menant à sa propriété afin de bloquer les personnes et associations venues au soutient de la famille.
Plus tard dans l’année, Maxima réussi tout de même à récolter 150 000 signatures en protestation contre les tentatives déplorables d’intimidation de l’entreprise.

Finalement en 2016, Maxima Acuña reçoit le prix Goldman Amérique Latine décrite par l’organisation comme « Une agricultrice de subsistance dans les montagnes du nord du Pérou, debout pour défendre son droit à vivre pacifiquement sur sa propriété, une zone convoitée par la société minière Newmont et Buenaventura pour développer la mine d’or et de cuivre Conga »
 

Pour plus d’informations, voici une vidéo explicative du combat de Maxima

 


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.