LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

Accueil > Blog > Culture peruvienne > La cuisine peruvienne

La Gastronomie péruvienne

Par le Lonely Planet en partenariat avec Terra Andina Pérou

Le Pérou est une destination gastronomique à part entière. La richesse et la diversité de ses plats traditionnels, qu’ont su exploiter de jeunes chefs créatifs, l’ont définitivement placé sur la carte mondiale des pays à découvrir culinairement.
Les spécialistes ne s’y trompent pas, le Pérou a été élu « meilleure destination culinaire de la planète » en 2016 par le Travel Awards World, pour la cinquième année consécutive !

Pisco sour

Tout a commencé au début des années 90, lorsque de tout jeunes chefs péruviens, formés souvent à l’étranger comme Gastón Acurio ou Virgilio Martinez, ont redécouvert les grands classiques régionaux et valorisé les ingrédients de base de la cuisine andine, amazonienne et criolla (créole). Cela a donné naissance à la Novoandina, ou cuisine fusion : en s’inspirant des techniques occidentales pour cuisiner des plantes et des céréales méconnues en Europe, comme le quinoa ou la patate douce, c’est le pays entier qui a pris conscience de son énorme potentiel gastronomique.

Les étals des marchés sont déjà un régal pour les yeux. Les maïs violets, rouges, jaunes, dont on grignote les grains grillés et salés (cancha) se mêlent aux mangues, granadillas et maracuyas qui se dégustent en jus frais, sans oublier les yaourts et autres fromages frais (queso fresco) qui se vendent à pleine louche.

Marché de pisac

 

Car le Pérou est qualifié de “grenier du monde” : sa biodiversité est vertigineuse… Il nous a fait découvrir la pomme de terre, le café, le cacao et plus récemment le quinoa, mais on oublie le nombre de variétés ! 2392 variétés de pommes de terre ; près de 2000 espèces de poissons ; 650 variétés de fruits. Ce sont autant de combinaisons de plats possibles !

La cuisine péruvienne est aussi le résultat de siècles d’influences et de migrations : précolombienne, hispanique, chinoise (fin du XIXe siècle), japonaise (début du XXe siècle). C’est le pays qui disposerait du plus grand nombre de plats au monde ! Difficile donc de faire une sélection de ses meilleurs plats… Mais il y a tout de même certaines bouchées que l’on ne peut manquer :

Ceviche

 

Les bouchées immanquables de Lima et de la côte

Le ceviche

Constitué de poisson cru mariné dans du citron vert, accompagné d’oignons émincés et de coriandre ciselée, le ceviche (ou cebiche) est un délice de fraîcheur. Les Péruviens le dégustent à midi ou en journée, lorsque le poisson est frais, jamais en soirée. Les cevicherias sont entièrement dédiés à ce plat.

Ají de gallina

Aji est le piment, qui donne une couleur jaune-orangé à ce plat typique de Lima, fait de poulet effiloché dans une sauce crémeuse, suavement piquante.

Papa rellena

La papa rellena est une pomme de terre farcie. La pomme de terre est réduite en purée, elle est ensuite fourrée avec une farce délicieuse, constituée de viande de boeuf, d’oignons, de tomates, d’œufs durs et d’olives, puis frite.

Anticuchos

D’origine précolombienne, les anticuchos sont des brochettes grillées de cœur de bœuf marinées. Comme les papas rellena, c’est un classique de la cuisine de rue, qui est maintenant également servi dans les restaurants gastronomiques.

Voyage nord Perou

 

Les bouchées immanquables d’Arequipa

Ocopa

Ce plat typique d’Arequipa est fait de pommes de terre nappées de sauce à la cacahuète et au piment rouge mirasol. Sa couleur légèrement verte vient de l’herbe huacatay qui l’aromatise de sa saveur unique. Il est traditionnellement servi avec des crevettes.

Picantes de camarones

Les « camarones » sont des crevettes. Pour ce plat, elles sont mijotées dans une sauce piquante aux tomates, épaissie au lait au pain, et servie avec du riz blanc.

Adobo

Importée par les colonisateurs espagnols et devenu un classique de la cuisine criolla, cette spécialité d’Arequipa est constituée de viande porc marinée avec des épices et des légumes. Elle est traditionnellement cuite dans un pot en terre.

Lomo saltado

Inspiré de la cuisine chinoise (très présente et populaire au Pérou, dont les restaurants s’appellent chifas), ce plat rappelle les sautés de bœuf asiatiques, servi avec des frites et du riz blanc.

Marché de pisac

 

Les bouchées immanquables des Andes

Cuy chactado

Le « cuy » est le cochon dinde, dont la viande est très appréciée dans les Andes péruviennes. Le cuy chactado est présenté frit et entier dans l’assiette, avec des pommes de terre.

Pachamanca

« Pacha » signifie « terre » en quechua. Ce mode de cuisson d’origine précolombienne consiste à cuire la viande (souvent du cuy) à l’étouffé à même la terre, avec des pierres chaudes posées sur le dessus.

Steak d’alpaga

Symbole du Pérou, l’alpaga est réputé pour sa laine, mais aussi pour sa viande tendre et très peu grasse. C’est un met de choix.

Tamales

Les tamales sont de petites papillotes, faites de farine de maïs, fourrées à la viande et aux légumes, et cuites à la vapeur dans une feuille d’épi de maïs. Délicieux et facilement transportables par les guerriers et les voyageurs, les tamales sont cuisinés depuis plus de 5000 ans au Pérou !

 

Découvrez tous ces plats et bien plus encore en organisant votre voyage gastronomique au Pérou.

 


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.