LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

Accueil > Blog > Le terrain > Site archéologique Pachacamac

| Pachacamac : 1 600 ans d’histoire et découvertes archéologiques |

Pachacamac (Pacha Kamaq, ou créateur de la terre en Quechua) est situé à une trentaine de kilomètres au sud de Lima. Entre son musée et ses vestiges archéologiques, Pachacamac retrace l’histoire de la civilisation Lima datant de 200 ans avant Jésus Christ jusqu’à la civilisation Inca datant de 1450 ans après Jésus-Christ.
Une richesse incroyable de la culture et de l’histoire du Pérou et de ses différentes civilisations. Le site rassemble plusieurs édifices imposants et nous laisse découvrir une ancienne ville antique ayant traversée les nombreuses civilisations et ayant eu pour différentes fonctions : centre religieux, de carrefour commercial ou encore centre administratif.

Le trésor de Pachacamac

Seuls les nobles vivaient à Pachacamac. Le reste du peuple y faisait des pélerinages depuis tout le Pérou et même l’Equateur.
Il venaient chargés d’offrandes, d’or, de poteries et de coquillage afin que le chaman puisse consulter le dieu et répondre à leurs demandes, quand leur divinité locale n’y était pas parvenu.
Ces trésors, amenés de tout le pays pendant des centaines d’années, ne furent quasiment pas retrouvés sur le site.
On raconte que lors de l’invasion espagnole, avant que le site ne soit pillé, un Chasqi (messager inca) a prévenu le chaman de l’arrivée de Pizarro. Celui-ci envoya un convoi ou fut transporté toutes les richesses du site sur le chemin Inca menant a Jauja, une ville importante de l’époque. A ce jour, le trésor de Pachacamac n’a jamais était retrouvé.

Pachacamac s’étend sur 465 hectares commençant du musée et s’étendant sur plusieurs structures : la pyramide, l’ancien temple, le temple peint, le temple du soleil, la Plaza de los Peregrinos…

Art Pachacamac

 

Premières découvertes archéologiques

C’est en 1896, que l’archéologue Max Uhle mis à jour de nombreux édifices au travers d’une mise en place de plan de fouille. Il fut le pionnier de nombreuses découvertes sur le site de Pachacamac notamment avec le Temple du Soleil, le cimetière situé devant le Temple Peint (ou Temple de Pachacamac) tout comme le cimetière situé juste à côté du Temple du Soleil où il fit la découverte de femmes sacrifiées.
Ce fut ensuite au tour d’Alberto Giesecke en 1938 de découvrir la statue representant Pacha Kamaq, surnommée plus tard « L’idole de Pachacamac ».
Aujourd´hui, les travaux archéologiques se poursuivent toujours. Etant donné l’étendu du site et l’épaisse couche de sable et de terre, il est certain que le sol réserve encore des merveilles et laisse présager de nouvelles découvertes.

Art Pachacamac

 

Les édifices majeurs

L’institut péruvien national de la culture détermine la liste suivante comme étant les principaux édifices du site parmi plus d’une cinquantaine :
• Le Temple du Soleil
• La Mamacona (ou Acllawasi)
• Le Temple Peint (ou Temple de Pachacamac)
• Le Temple de Urpi Wachac
• Le vieux temple
• La pyramide avec rampe N°1, N°2 et N°3

Art Pachacamac

 

La légende de Pachacamac : le mythe de Cavillaca et Viracocha

Cette légende raconte l’histoire de Cavillaca, une jeune femme tellement belle que tous les dieux la courtisaient. Aucun Dieu ne parvint à la séduire jusqu’au jour ou Viracocha, un dieu malveillant et vêtu de loques, brûlant d’amour pour elle, fit appelle à la magie et se transforma en oiseau. Il se posa sur le sommet d’un Lucuma et déposa sa semence en espérant que la jeune femme mangerait le fruit et tomberait enceinte. Ce qui arriva. Après une année, elle appela tous les dieux pour connaître le père de son enfant. Lors de l’assemblée, elle posa la question à tous les dieux mais personne ne répondit. Elle posa alors son fils sur le sol pour voir vers quel dieu il se dirigerait. Voyant son fils cramponné à la jambe de Viracocha, Cavillaca partie en courant vers l’Ouest son fils dans les bras, furieuse qu’un être aussi abominable puisse être le père de son enfant. En arrivant sur les rives du Pacifique, elle décida de rentrer dans l’eau avec son fils qui tous deux se transformèrent en pierre.
Viracocha désespéré de la disparition de Cavillaca, décida de partir à sa recherche. Il appela à l’aide aux animaux qu’il rencontrait sur son chemin. En fonction de la réponse, satisfaisante ou non, il attribuait des caractéristiques bonnes ou mauvaises. Ainsi, le condor lui affirma qu’il retrouverait la belle, et donc Viracocha déclara que le condor connaitrait une longue vie et qu’il aurait toujours assez à manger et que quiconque tuerait un condor périrait aussi. Au contraire, la mouflette déclarant Cavillaca trop lointaine pour être retrouvée, fut condamné à une odeur nauséabonde et à des activités limitées à la nuit. Après plusieurs jour de recherche, il arriva sur la côte et découvrit deux petites montagnes près du rivage, Cavillaca et son fils.

L’aventure de l’équipe

La team de Lima s’est rendue sur le site de Pachacamac pour en apprendre toujours plus sur l’histoire du Pérou.
Accompagnés d’une guide souriante, aimable et très compétente, nous sommes partis à la conquête de ce site majeur de la culture Lima.

Equipe Terra Pachacamac

 
Après une première étape au temple Mamacona, temple consacré aux femmes religieuses dédiées au culte du soleil, nous nous retrouvons devant les vestiges des anciennes demeures des grands chefs religieux de l’époque.
Cet édifice chargé d’histoire était le lieu de fêtes et de rassemblements.

Equipe Terra Pachacamac

 
Tout en recevant plusieurs explications, nous nous sommes éloignés vers les hauteurs pour admirer le panorama donnant sur la ville et les monts plus éloignés presque désertiques.

Equipe Terra Pachacamac

 
Le temps de quelques clichés et nous entamons une petite marche pour admirer les peintures murales et le temple du Soleil.
Nous passons sur l’ancien cimetière du site et pouvons alors apercevoir quelques crânes et os humains, à même le sable.
La guide nous raconte alors la légende de Cavillaca avec en toile de fond les deux petits montagnes immergées dans le Pacifique dont parle la légende.

Equipe Terra Pachacamac

 
Sous le soleil pesant et la faim au ventre, nous sommes partis ensuite en direction du musée.
Après quelques prises de photos nous avons repris notre mini bus pour nous rendre dans un restaurant situé à une vingtaine de minutes du site. Mais le jeu en valait la chandelle ! Un décor super sympa et des excellentes grillades (légumes et viandes).

Equipe Terra Pachacamac

 
 

Intéressé(e) ?
Découvrez aussi les merveilles archéologiques du Pérou lors d’un séjour conçu sur-mesure par nos conseillers experts !

 


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.