LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

| Zika Perou |

Aucun cas autochtone de Zika déclaré au Pérou

Jusqu’à présent, les mesures de prévention et de contrôle intensifiées par le MINSA ont évité la propagation du virus dans le pays.

Suite à l’enregistrement, sur le territoire péruvien, du premier cas importé du virus du Zika, les ministères de la santé (MINSA) et du commerce extérieur et du tourisme (MINCETUR) communiquent à la population que :

1. Le Zika se transmet par la piqure du moustique Aedes aegypti infecté par le virus. Normalement les patients affectés doivent être soignés par un médecin.

2. Le Pérou est préparé pour faire face à la menace de ce virus et les autorités du pays ont renforcé les mesures de prévention, de contrôle et de suivi après l’apparition d’un seul cas jusqu’à la date actuelle. Il n’y a pas de transmission autochtone du virus du Zika au Pérou.

3. Pour que les activités touristiques continuent à se dérouler normalement et pour rassurer les touristes nationaux et étrangers ainsi que les tours opérateurs, les autorités des deux ministères travaillent conjointement pour offrir en permanence des informations pratiques et réelles sur les actions menées à bien au niveau national pour éviter la propagation du Zika au Pérou.

4. Il est important de préciser que le moustique qui transmet le virus du Zika n’est pas présent dans les zones situées au-dessus de 2 500 mètres d’altitude et les activités touristiques dans ces zones se déroulent donc en toute normalité.

5. Le MINSA et le MINCETUR ont supervisé avec le secteur privé du tourisme, un chronogramme de fumigation dans les hôtels, restaurants et autres établissements de services touristiques du nord et de l’Amazonie du Pérou, comme mesure de prévention.

6. Quant au seul cas de Zika enregistré au Pérou, les autorités rappellent qu’il s’agit d’un cas importé par un ressortissant d’un autre pays et que jusqu’à la date actuelle, aucun cas autochtone de contagion n’a été enregistré au sein du territoire national.

Lima, le 03 février 2016
 

Depuis quelques semaines, les autorités sanitaires ont sonné l’alarme concernant la présence de plusieurs cas du virus Zika en Amérique du Sud et centrale. Ce virus, transmis par les piqûres de moustique, provoque des symptômes similaires à ceux de la dengue.

Aujourd’hui la situation n’est pas préoccupante au Pérou, le pays n’étant pas touché. Voici plus d’informations sur le sujet.
 
Comment s’attrape le virus Zika ?
Tout comme la dengue et la fièvre jaune, le virus se transmet par les piqûres de moustique.

Quels pays sont touchés par ce virus ?
À l’heure actuelle, 23 pays sont touchés. Le Brésil, la Colombie, le Venezuela, le Guatemala, St-Martin, Haïti, le Mexique ou encore les Etats Unis font partie des pays où on a constaté la présence du virus Zika.
Au Pérou, la maladie n’est pas encore présente. Il n’y a qu’ 1 seul cas recensé, d’une personne arrivant d’Amérique du nord.
Le gouvernement péruvien a cependant mis en place des mesures préventives en éradiquant les moustiques de zones potentiellement à risque.

Quels sont les symptômes de du virus Zika ?
Ils ressemblent aux symptômes de la grippe (donc plutôt banals) et apparaissent entre 3 à 12 jours après la piqûre : fièvre, maux de tête, courbatures, éruptions cutanées, conjonctivites. La plupart des personnes qui sont infectées (75%) n’ont pas ou peu de symptômes. Si vous attrapez le virus, il est probable que vous ne le remarquerez même pas.
Le zika n’est pas contagieux.

Alors pourquoi en parle-t-on autant ?
Parce qu’on soupçonne le virus Zika d’être potentiellement dangereux pour les femmes enceintes. Si le bébé est infecté durant la gestation, il y a des risques de microcéphalie (encore non démontré).

Que faire pour se protéger contre le virus ?
Il est recommandé de prendre les mesures nécessaires pour éviter d’être piqué par les moustiques lors de tout voyage dans les pays concernés.
Se couvrir adéquatement : portez des chemises à manches longues de couleur pâle, des chaussures au lieu des sandales, et un chapeau.
Appliquez de l’insectifuge sur votre peau, surtout durant les périodes de la journée où les insectes sont actifs ;
Utilisez les moustiquaires pour protéger les jeunes enfants qui sont dans un parc pour bébés, un berceau ou une poussette.
Éloignez-vous des zones d’eaux stagnantes.

Je suis enceinte, est-ce que je peux voyager au Pérou ?
Si vous êtes enceinte (ou envisagez de l’être bientôt), il est bon de consulter un professionnel de la santé avant votre départ. Il pourra vous conseiller pour vous aider à bien vous protéger. Bien que la situation semble préoccupante dans certains pays, il n’y a pas lieu de s’alarmer, le Pérou n’étant pas pour le moment touché par l’épidémie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.