LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

| Inti Raymi, la fête du Soleil |

Depuis 1944, la représentation de cette fête a lieu le 24 juin bien qu’à son origine, elle se déroulait le 21 juin.

Le solstice d’hiver de l’hémisphère Sud, en d’autres termes le commencement de la nouvelle année, et le temps des récoltes servent de prétexte à cette célébration qui rappelle la plus grande et la plus majestueuse cérémonie préhispanique en hommage au soleil.

Aujourd’hui la fête du soleil est mise en scène dans la forteresse de Sacsayhuaman, suivant le scénario élaboré par des professeurs, archéologues et historiens de Cusco.

JPEG - 25.3 ko

La cérémonie débute face au Qoricancha où l’Inca effectue une invocation au soleil. Il invite le peuple à prendre part aux festivités, puis, tout le cortège se dirige ensuite vers l’esplanade de Sacsayhuaman (nouveau centre cérémonial choisi étant donné la taille réduite de la Plaza de Armas actuelle).

Plusieurs scènes se développent, parmi lesquelles « Le rite de la mocha » pendant laquelle l’Inca effectue un « baiser au soleil », « Le rite de la chicha », le « sacrifice de la flamme » (où l’on procède au sacrifice de deux lamas pour prédire le futur) puis le « shanku »

Dans une ambiance de joie et d’allégresse, l’Inca délivre son message final, en appelant son peuple à continuer à pratiquer - sous la protection de son père le soleil, -les valeurs de la culture du Tawantisuyo, dont le principe est la réciprocité solidaire ou "ayni". En conclusion de son message l’Inca demande à son peuple d’entamer la fête. Une manifestation d’exaltation populaire se produit : l’enceinte est inondée par les diverses sonorités musicales des peuples du Tawantisuyo.

Le point culminant de l’Inti Raymi est dans le discours solennel donné par l’Inca de Sapa et le haut prêtre dans la langue originale des Incas.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.