LE PÉROU
TAILLÉ SUR MESURE
EN

Iquitos, terre de défis

Iquitos amazoneTerre de défi, l’Amazonie l’a été et le demeure. Reliée au monde extérieur uniquement par le fleuve Amazone ou par les airs, Iquitos est la plus grande ville au monde que l’on ne peut rejoindre par la route…La région a été jadis peuplée par différents groupes tels que les Cocama, les Huitoto, et les Bora. La ville fut ensuite fondée par des missionnaires jésuites. C’est à la fin du XIXe siècle qu’Iquitos a connu son apogée avec l’exploitation du caoutchouc.
Cette aubaine économique s’est traduite par la construction d’édifices luxueux comme l’Hôtel Palace, de style Art Nouveau, et la Maison de fer, conçue par le célèbre architecte français Gustave Eiffel.
En contraste avec ces constructions, les maisons rustiques du quartier de Belén reposent sur des radeaux et des pilotis afin de se protéger des crues du fleuve. Une des meilleures attractions de la région de Loreto, est de naviguer sur les rivières et les lacs, et de profiter de ses belles plages. La Réserve Nationale Pacaya-Samiria (2 080 000 ha), la plus vaste du pays, se trouve à 183 km de la ville, et c’est le refuge de nombreuses espèces animales et végétales. Beaucoup d’entre elles sont en voie d’extinction comme la tortue charapa, la loutre géante d’eau douce, le caïman noir et le dauphin des rivières. Par ailleurs, la Réserve Nationale Allpahuayo-Mishana (58 000 hectares), protège la plus grande concentration de forêts de sable blanc, ou “varillales”, répertoriée en Amazonie péruvienne. Il s’agit là d’une des meilleures destinations pour l’observation des oiseaux. Outre ces réserves nationales, il existe aussi de nombreuses réserves privées où l’on a construit des auberges pour tous les goûts.

Intérêts touristiques

Iquitos amazoneLe marché de Bélen. Sorte de bidonville flottant, Bélen dégage un certain charme et ses habitants le surnomment « la Venise de l’Amazone » ; une multitude de huttes, construites sur des radeaux, montent et descendent au rythme des crues. A la saison des pluies, les radeaux flottent sur le fleuve et forment une scène exotique et pittoresque. Des canoës naviguent de hutte en hutte pour vendre et échanger des produits de la jungle. Le marché est un endroit bruyant et noir de monde. D’étranges produits exotiques côtoient les sacs de riz, de sucre et de farine et les ustensiles bon marché en plastique ou en métal.

Réserve nationale Pacaya Samiria. Aire naturelle protégée qui, en raison de son étendue, est considérée comme l’une des plus importantes du Pérou. Des milliers de poissons se reproduisent dans ses lagunes, dont le paiche, le plus grand poisson des eaux amazoniennes. Elle abrite également le dauphin rose, le lézard noir, la loutre géante, le lamantin ou vache marine et le taricaya. Autorisation de l’Inrena requise pour y entrer.


Agrandir le plan

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies, qui nous aident à optimiser votre expérience en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici

X.